Tomber enceinte quand on a une alopécie androgénétique

La plupart des femmes sous traitement pour alopécie androgénétique prennent une pilule contraceptive (diane 35, jasmine…) et/ ou de l’androcur.

CAUSES ET TRAITEMENTS DE L’ALOPECIE ANDROGENETIQUE

La cause de l’alopécie étant hormonale – un excès de testostérone – le traitement doit agir sur les hormones également :

  • la pilule apporte des œstrogènes ce qui rééquilibre les proportions testostérone /œstrogène.
  • Androcur contient un principe actif appelé « Acétate de cyprotérone » qui est un anti-androgène. Il empêche l’action des androgènes, qui causent la chute de cheveux et autres problèmes associés comme une pilosité excessive (hirsutisme) par exemple.

ARRÊTER LES TRAITEMENTS POUR TOMBER ENCEINTE

Sauf que, si vous souhaitez tomber enceinte, il faut évidemment arrêter la pilule qui a une action contraceptive ET Androcur qui est dangereux pour le fœtus, d’autant plus si c’est un garçon, car il y a un risque de féminisation des organes sexuels (à cause des anti-androgènes). Lors de tests (sur des rats), il a aussi été observé « des lésions hépatiques, potentiellement pré-néoplasiques et une augmentation de la fréquence des mutations chez le rat transgénique portant un gène bactérien, cible des mutations. »

Généralement, on voit conseillera d’arrêter Androcur quelques mois avant de commencer les essais bébés.

Il est fréquent d’observer une chute de cheveux à l’arrêt du traitement et dans les mois qui suivent. Pour limiter cet effet, vous pouvez diminuer progressivement les doses d’Androcur.

MON EXPÉRIENCE PERSONNELLE

J’ai arrêté tous traitements pour mon alopécie plusieurs années avant de tomber enceinte, parce que je supportais mal ces médicaments. J’ai observé une chute de cheveux plus importante environ deux mois après l’arrêt de la pilule diane35 et d’Androcur. Cela s’est stabilisé dans les mois suivants, pour revenir à une chute diffuse, lente mais une chute tout de même.

Quand j’ai décidé de faire un enfant, je n’ai donc rien eut de particulier à mettre en place. On m’avait prévenu qu’avec un taux de testostérone élevé, cela pouvait être difficile de tomber enceinte : en ce qui me concerne pas du tout, je suis tombée enceinte au bout de deux mois. Pour mettre toutes les chances de mon côtés, j’avais regardé mes jours de fertilité : autour du 14ème jour pour un cycle de 28 jours.

 

N’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire.

 

Mon histoire avec l’alopécie androgénétique

Je souffre d’AAG depuis le début de mon adolescence, même si à l’époque je ne m’en rendais pas compte; au fil des ans mes cheveux se sont affinés, et j’ai perdu énormément de masse capillaire. A l’âge de 19 ans, lors d’une banale consultation pour un rhume, le médecin me fait remarquer que j’ai un trou dans les cheveux, me prescrit un test sanguin afin de vérifier mon taux de fer et me conseille de consulter rapidement un dermatologue. Le test révèle que je n’ai pas de carence en fer.

Lire la suite