Les cheveux pendant et après la grossesse quand on a une alopécie androgénétique

Cet article fait suite à Tomber enceinte quand on a une alopécie androgénétique

Si l’alopécie se caractérise par un taux élevé de testostérone qui fait tomber les cheveux; la grossesse se caractérise par une explosion d’œstrogènes ! Une très bonne nouvelle pour les cheveux !

Je vous propose de découvrir ci-après mon expérience capillaire de la grossesse…

Premier trimestre

J’attendais beaucoup de ma grossesse concernant mes cheveux, je guettais le moindre changement. Les deux premiers mois, je n’ai pas vu grand chose, quand un jour je me suis rendu compte que je perdais moins de cheveux. J’étais tellement focalisé sur la pousse, la densité et le volume que je ne regardais plus la chute. Il n’y avait en effet presque plus rien dans ma brosse.

Un peu plus tard, j’ai commencé à avoir des « cheveux de bébé » (ou « babyhair ») vers le troisième mois. J’en ai donc conclu que la pousse de mes cheveux était enfin stimulée par les hormones de la grossesse !

babyhair
En rouge : cheveux de bébé ou « babyhair » sur Kim Kardashian

Deuxième trimestre

Au deuxième trimestre, j’ai commencé à voir que j’avais un peu plus de masse, mais pas de quoi fouetter un chat. Déception… Cependant, mes cheveux semblaient pleins de vie : brillants et doux comme il ne l’avait jamais été ! Je portais tout de même toujours mon complément.

Troisième trimestre

Au troisième trimestre j’étais au sommet de ma chevelure, mais hélas, je n’avais toujours pas une densité « normale ». Cependant en me massant pour décoller les racines et en les brossant tête en bas, je parvenais à faire illusion :

troisieme trimestre
Mes cheveux au troisième trimestre

Après l’accouchement

Dès le lendemain de mon accouchement, je m’attendais à subir une grosse chute de cheveux. Pourtant, pas l’ombre d’un cheveux qui tombe les premiers jours. La chute a recommencé tout doucement au bout de quelques semaines. Plus les jours passaient, plus je semblais perdre les bénéfices des œstrogènes de la grossesse…

post accouchement
Mes cheveux 15 jours après l’accouchement

Au bout de deux mois après l’accouchement, j’ai commencé à perdre mes cheveux de façon beaucoup plus brutale, par poignées entières. C’était très dur. Mais je savais que ce qu’on gagnait pendant la grossesse, on le perdait ensuite…
Ce fut très intense pendant environ un mois et demi. Puis cela s’est calmé et la chute est redevenue plus diffuse. Après ça j’ai continué à perdre des cheveux comme avant.

Si vous souhaitez savoir ou j’en suis aujourd’hui, j’ai récemment posté une photo de mes cheveux.

 

Publicités

2 réflexions sur “Les cheveux pendant et après la grossesse quand on a une alopécie androgénétique

  1. Bonjour Suwien, je suis impressionnée par ta densité au troisième trimestre. Après l’accouchement, n’as-tu pas eu envie de capitaliser et reprendre le Minox ? Amandine

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s